Soutenance de thèse de Joël NTSONDE

Le 5 octobre 2020

Résumé de la thèse en français

L’économie circulaire rencontre un succès grandissant dans la société et apparaît comme un levier majeur pouvant être mis au service de la transition écologique. Mais de manière assez paradoxale, l’engouement actuel autour de ce nouveau modèle semble plus lié à sa dimension utopique qu’à sa solidité scientifique. Ce constat soulève plusieurs questions telles que : pourquoi autant d’acteurs sont attirés par un concept qui reste encore flou ? Qu’est ce que les sciences de gestion peuvent-elles nous apprendre sur ce phénomène ? Comment l’économie circulaire peut-elle contribuer à favoriser une transition écologique ? Jusqu’à présent la littérature académique s’est peu intéressée à la dimension utopique de l’économie circulaire et à son impact en termes d’action collective. Afin d’étudier ce phénomène, la thèse s’intéresse aux mécanismes cognitifs, organisationnels et inter-organisationnels qui sous-tendent la transition d’un territoire vers l’économie circulaire. A partir du cas de la commande publique dans le secteur de la construction, nous questionnons ensuite les “transition studies” (Markard et al., 2012) pour proposer un modèle de transition conceptualisant les mécanismes qui peuvent permettre à des acteurs économiques, sociaux et politiques d’accompagner la transition de leur territoire vers l’économie circulaire. Ce modèle part des processus qui amènent des entrepreneurs à concevoir des innovations, puis conceptualise les mécanismes qui conduisent des organisations publiques et privées à coopérer avec ces entrepreneurs pour générer une dynamique d’action collective, avant d’expliciter les mécanismes à partir desquels cette dynamique peut matérialiser la transition d’un territoire.

Résumé de la thèse en anglais

Date de soutenance : lundi 5 octobre 2020 à 14h30
Adresse de soutenance : Mines ParisTech 60, boulevard Saint-Michel, 75272 Paris cedex 06 – à venir
Directeur de thèse : Franck AGGERI

En savoir plus

Soutenance de thèse de Rémi BEULQUE

Le 19 avril 2019

Résumé de la thèse en français
En quoi les business models circulaires, fondés sur des activités de réutilisation et de recyclage organisées collectivement, permettent-ils aux entreprises de créer et capter de la valeur de manière pérenne ? Cette question, au cœur des préoccupations des entreprises et des décideurs publics, demeure émergente en stratégie. Afin d'y répondre, ce manuscrit rapporte cinq cas d'intervention sur de tels business models opérés par le constructeur Renault, dont l'analyse est resituée dans le cade plus large des évolutions qu'a connu la fin de vie automobile ces dernières décennies. Au terme de ce travail, nous proposons une analyse fine de l'émergence et de la montée en puissance de BM circulaires pérennes dans des entreprises établies en tant que processus instrumenté d'action collective. Nous montrons ainsi que la concrétisation de leurs potentiels de valeur se fonde sur une activité collective méconnue – l'ingénierie de filière – qui vise à structurer de nouveaux marchés, réseaux et chaînes de valeur.

Résumé de la thèse en anglais
To what extent can reuse and recycling circular business models create and capture value in the long run? This question, which constitutes a major concern for firms and public actors, remains understudied in Strategy. In order to answer this question, this thesis highlights five cases of collaborative research on such business models conducted within the car manufacturer Renault, which are put into perspective within the larger context of the evolution automotive end-of-life experienced over last decades. At the end of this study, we propose a close analysis of circular business models emergence and up-scaling, which we picture as an instrumented collective action process. Thus, we show that the concretization of their value potentials rests upon a collective activity, we call industry engineering, which aims at structuring new value chains and value networks.

 

Titre anglais : Circular Business models: toward long-term value creation and capture ? Processes and instruments Learnings from automotive reuse and recycling
Date de soutenance : vendredi 19 avril 2019 à 14h00
Adresse de soutenance : Mines ParisTech 60 Boulevard Saint-Michel 75006 Paris – V106A
Directeur de thèse : Franck AGGERI

En savoir plus